Attribution1 {display: none;}

Les jets d'eau





Le plan d'eau, d'une étendue de 2 hectares 1/2, allait s'avérer problématique au fil des années. En effet, en certains endroits, l'eau d'une profondeur d'un mètre environ était stagnante et recouvrait une épaisseur de vase de même hauteur. Cela causa la mort de quelques canards dans une eau où, par manque d'oxygénation, les poissons ne survivaient plus. De ce fait, la Ville de Roubaix fit l'acquisition d'aérateurs, véritable solution de circonstance : en assurant une aération correcte de l'eau, les aérateurs venaient en remplacement de toute utilisation de traitements chimiques en prenant soin d'éradiquer les odeurs nauséabondes de cette vase endormie et en ralentissant considérablement le phénomène de sédimentation.

Ces aérateurs, que l'on voit ici et là dans le parc, ne sont absolument pas reconnus comme tels par le public qui les confond aisément avec de simples fontaines d'eau de grande puissance. En fait, bien plus que de simples fontaines ces aérateurs sont de véritables pompes flottantes aspirant l'eau se trouvant dans le niveau bas du plan et la projetant puissamment en l'air, provoquant ainsi une ré-oxygénation parfaite de l'eau. Ces aérateurs acquis par la Ville de Roubaix auprès de la Société Rain Bird Sprinkler Mfg. Corp. sont du type « Otterbine Sunburst 500 » de 5 chevaux (triphasé) équipés d'une armoire électrique de commande et ancrés sur 3 plots de béton de 100 kilos immergés dans la vase.