Attribution1 {display: none;}

Le tramway ou mongy





Un arrêt de tramway se faisait à l'extrémité est du Parc Barbieux, tout en haut du Boulevard de Paris, l'ancien Boulevard de l'Impératrice, détrôné maintenant par le Général de Gaulle. 
Cent ans plus tard un autre mongy photographié au même endroit, l'arrêt porte le nom de l'hôpital proche Victor Provo.



La motrice 418 au même endroit vers 1930


L'arrêt Vélodrome de Roubaix, à l'extrémité ouest du Parc Barbieux, déservait cette construction qui était en fait sur le territoire de Croix.  Plus tard cet arrêt se nomma Clinique du Parc et depuis 2013, il a pris l'appellation Villa Cavrois, selon la suggestion de l'Association de Sauvegarde de la Villa Cavrois à la suite de la réhabilitation de cette réalisation de l'architecte Robert Mallet-Stevens, et la disparition de cette clinique.


L’anneau du premier vélodrome de Roubaix, dû à Théodore Vienne, fut érigé en 1895 à l’extrémité du Parc Barbieux, rue verte, sur le territoire de Croix, à peu près à l’emplacement actuel de la Clinique du Parc. L’année suivante, le 19 avril 1896, le munichois Joseph Fischer y remportait le premier Paris-Roubaix en 9 heures et 17 minutes. L’arrivée de cette course mythique y fut jugée jusqu’en 1914.
Hélas, la piste de bois fut démolie et réutilisée par l’armée allemande et dès le rétablissement de la course en 1919 l’arrivée de la course cycliste Paris-Roubaix se fit à la Laiterie.
Ce qui restait de ce premier vélodrome fut détruit en 1923



Un tramway de la série simple 300 à l'arrêt Parc Barbieux


Une double rame avec motrice 500



Au dernier plan un tramway avec les décors rouge et blanc passe au niveau du Bol d'Air


Une motrice TCC, en février 1991, à l'arrêt Parc Barbieux.


Le tramway Mongy longe le parc Barbieux depuis sa mise en service au début du XXe siècle. Différentes rames se sont succédées, ici c'est le modèle Breda de Transpole, dans sa toute nouvelle livrée, qui passe à l'extrémité ouest du " Beau Jardin ". Le panneau publicitaire en arrière plan, pour le bar restaurant, reprend cette appellation qui se transformera plus tard en " Bô Jardin ".






En 2009, les conditions météorologiques ont perturbé la circulation des tramways décorés pour le centenaire de l'inauguration du Grand Boulevard.








L'arrêt Parc Barbieux a remplacé l'ancien arrêt La Laiterie, du nom de cet établissement qui a été détruit. Le café restaurant avait ouvert ses portes en 1909 pour l'inauguration du Grand Boulevard. Sa saillie sur l'avenue Jussieu, l'ancien nom de l'avenue Jean-Jaurès, obligeait le tramway a faire un décroché, à l'origine de nombreux accidents. La voie sera rectifiée après sa démolition.